retour au menu

 Site source :
 http://psy.morenon.fr
refuges ...
Les Parents



"mon ado" Mon ado m'en fait voir de toutes les couleurs ...
... sèche les cours ... répond de façon arrogante ... ne mange plus ... mange trop ... a tout abandonné ... s'habille n'importe comment ... s'est retrouvé en garde à vue ... fume de la drogue ... rentre ivre ... ne travaille plus ... écoute de la musique toute la journée ... me réclame sans cesse de l'argent ... refuse de sortir avec nous ...
"moi" Je craque ... je ne sais plus quoi faire ... des fois je me demande qui commande à la maison ... ses mises en danger m'inquiètent ... je l'aurais étranglé(e) ...
"et le psy" On nous a dit de l'emmener voir un psy ... il (elle) refuse ... ça n'a rien changé ... le (la) psy n'écoute que lui (elle) ...
donc ... Les parents ont besoin d'être écoutés.
Mais ils doivent aussi réaliser que si quelque chose ne va pas, ils sont le levier principal pour changer les choses.
Pas question donc de se débarasser du problème chez le psy !
Moi je peux seulement les aider à être ce levier principal ... même si cela consiste parfois, paradoxalement, ... à savoir s'effacer ...temporairement ...
Rien de plus banal que la crise de l'adolescence ... tant qu'elle reste mesurée ... mais les ados sont de formidables caisses de résonance des dysfonctionnements familiaux. Et quelle famille ne dysfonctionne pas, ici ou là ?
Il est extrêmement rare que la crise de l'adolescence n'interroge pas la structure ou l'histoire familiale ... pour autant elle ne la condamne pas ... elle la met à jour ... et la prolonge ...
Et c'est aussi (mais pas uniquement) contre elle ou "contre" elle que les ados se construisent comme adultes.